Arches – le 17 juillet 2015

Décision de dernière minute avant de partir : je ne prends pas l’ordi, pas sûre qu’il supporte les températures qu’on va avoir, en restant dans la voiture… Donc vous aurez le récit en décalé de quelques jours 🙂 on est rentrées hier (le 25/07) et j’essaie de tout poster progressivement ! 😉

Hier soir, on est arrivées vers 22h au Lazy Lizard, une sympathique auberge de jeunesse. La route, c’était 2 doughnuts (chacune), à Voodoo Doughnuts !un arrêt sur une aire d’autoroute (sieste oblige, bercée par une batterie), un arrêt au supermarché (compotes, viande séchée, légumes, chips, biscuits de petit déjeuner, thés glacés, gatorade, peanut butter, vache qui rit,…), 5:30 de route et l’impression qu’on avait raté la sortie… Mais finalement non 🙂 Ce matin, nous avons pris le petit dej’ à l’auberge avant de partir puisque quelqu’un avait préparé de délicieux pancakes 🙂 On discute avec un local, qui nous prévient qu’on a intérêt à marcher en pantalon et manches longues si on ne veut pas cramer. Raté, c’est exactement ce qu’on n’a pas… Mais il a bien fait de nous prévenir ! Puis nous voilà en route pour Arches National Park ! Arches National Park !
ArchesQue c’est beau ! Après s’être émerveillées devant la couleur des roches et les trois commères, nous filons à la fin du parc, où nous attendent des sentiers de randonnée. Avec chacune de quoi boire et manger, de quoi prendre des photos, de la crème solaire, des casquettes et tout ce qu’on peut pour se protéger du soleil, nous voilà parées ! C’est d’ailleurs affiché partout qu’il faut partir avec beaucoup d’eau. Le premier sentier nous amène rapidement à deux arches, que nous sommes contentes de voir Pine Tree Arch jump !Pine Tree Arch jump !Nous reprenons le sentier principal, et voyons, partant à droite, « Primitive trail, difficult hiking ». Oui bien sûr ! Ils ont sans doute écrit ça pour décourager les touristes ! Du coup, on y va. C’est parti pour un chemin sablonneux, sous un soleil de plomb, mais quand même régulièrement à l’ombre. sur le Primitive Trail

Tout se passait bien, jusqu’à arriver à une piscine naturelle d’eau boueuse (il a plu les jours précédents), entre 2 énormes rochers… Comment faire pour passer ??!
Premier obstacle... la mare entre deux "rochers"(on va de droite à gauche là, et je suis dos à un des rochers pour la photo !)

Après de multiples réflexions, un presque demi-tour, et des discussions avec certains venant d’en face, on finit par suivre une petite famille de texans qui accepte de nous aider également. On était plutôt contentes ! ça fait haut, hein !
On l'a fait !Mais l’aventure ne faisait que commencer ! Nous voilà à escalader (spéciale dédicace Caro et Tazeur !) des failles, quitte à râper 2 ou 3 genoux, pour finalement arriver, épuisées et plutôt déshydratées au Double-O Arch ! Ma-gni-fi-que ! (Y’avait intérêt, vu la difficulté pour y aller !) Double O Arch

Il est bien midi, soleil au max, il nous reste la moitié de nos réserves d’eau (chaude, température idéale pour un thé !). On mange nos compotes et on reprend la route. Le vent se lève et nous rafraîchit, ça fait du bien ! Oui, enfin moi j’ai bien flippé quand il a ensuite fallu marcher sur une arête… À couper le souffle ! (De beauté et un peu de peur)

Sur l'arête... !!(si, c’est Tina tout à droite…)

On ne se laisse pas le temps de réfléchir et on avance, ne s’arrêtant que pour quelques photos. Et c’est reparti pour des failles, des désescalades, et on se dit avec Tina qu’on a bien fait de le faire dans ce sens (à l’envers de la plupart des gens). Il ne nous reste plus qu’un mile à parcourir pour arriver aux voitures, et j’ai tellement soif d’eau fraîche que je cours presque à la fin. Quelle aventure mézamis ! La joie d'avoir fini ! :)

Près d’un litre d’eau fraîche plus tard, et des pieds enfin contents de retrouver l’air libre dans des savates, on reprend la voiture (qui affiche 103°F, soit 44°C !) pour se rendre à tous les autres points de vue du parc. On était quand même fières de nous ! 🙂

Landscape ArchWindows

Après un détour par Moab pour chopper une connexion internet (Mac Do !) et deux poches à eau (genre camelbag), on se dirige vers le camping de Richfield. La ville porte très bien son nom, puisqu’elle est complètement verte au milieu d’une zone désertique ! Ce camping (KOA, vous connaissez ? Très bien !) est superbe et nous installons notre tente avec le coucher du soleil, et après une bonne douche bien méritée et un dîner fait de chips, de viande séchée, de carottes et d’oréo, bonne nuit, nous on va se coucher !

Toutes les photos ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s