3 jours à Katmandou – du 2 au 5 novembre 2018 – Boudhanath (3/4)

Lors de mes 3 jours à Katmandou, il y a des lieux auxquels je suis retournée, alors plutôt que de vous faire une visite chronologique classique, j’ai regroupé par lieux.

Boudanath (ou Bodnath), Stupa et les temples bouddhistes

Sans aucun doute mon lieu préféré à Katmandou… j’y suis allée tous les jours. Tous les jours ! Du premier au dernier, que ce soit après les visites à Thamel ou à Pashupatinath, ou en attendant le reste du groupe… Quelle que soit l’heure, ce lieu est vivant et vibre d’une énergie particulière…

Nima m’avait conseillé de venir dîner dans un des rooftops qui entourent le Stupa. C’est ce qu’on a fait après notre journée à Thamel.

Boudhanath Stupa
La vue depuis le Paradise (nom du resto-rooftop qu’on a choisi pour cette première soirée 🙂 )

Tout est très illuminé, les lumières donnent une atmosphère joyeuse au lieu, les circumambulations ne s’arrêtent pas, voire s’intensifient le soir, après les journées de travail. Il y a tout type de personnes, des moines, des « civils », des jeunes, des moins jeunes, avec ou sans leur mâlâ à la main, certains allant même jusqu’à se prosterner à chaque pas, ils tournent en priant. J’ai été surprise par leur « vitesse », je pensais que c’était une démarche lente, parce que je pensais à la méditation, mais finalement, le pas est engagé, décidé. Ça me permet de m’entraîner/m’habituer à mon nouvel appareil photo…

Derniers jours à Katmandou
Derniers jours à Katmandou

On retrouve aussi tout autour des lampes à beurre, qui éclairent les coins sombres de la place.

Boudhanath et les environs
Derniers jours à Katmandou

Je me retrouve aussi à tourner, que ce soit le soir ou dans la journée. La journée, on peut également monter sur le Stupa. Le Soleil joue en permanence avec les drapeaux et l’or, je suis complètement captivée par cet endroit !

Boudhanath Stupa
Boudhanath Stupa
Boudhanath Stupa
Les drapeaux de prières

En plus du magnifique Stupa, il y a plusieurs monastères, gompas tout autour, sur la place, et dans les rues du quartier. Les temples sont magnifiques, avec d’énormes moulins à prière à l’entrée. On y entre déchaussés et tête découverte, on peut assister et participer à des prières (puja). Je n’y comprends rien, mais c’est apaisant, comme un moment idéal de méditation, bercée par la voix des moines déclamant les textes sacrés tibétains.

Boudhanath et les environs

J’aime les observer, ils parlent tellement en continu, font sonner leurs instruments à des moments très précis, mais imprévisibles quand on ne comprend pas… Ils ont aussi tous leur thermos pas loin, ça se comprend vu comme ils débitent !

Boudhanath et les environs
Le Bouddha du Temple du monastère tibétain près du Stupa. La fenêtre en haut est de « taille normale », pour vous donner une idée de la taille du Bouddha…

J’avais vu aussi sur la carte qu’il y a d’autres monastères autour, je pars donc à leur recherche… Ils sont plus durs à trouver qu’il n’y parait, et ce n’est qu’à la deuxième tentative (et parce qu’entre temps j’ai cherché un peu plus sur internet, qui explique qu’il faut passer par une guest house !) que je trouve le fameux monastère Shéchèn, celui « de Matthieu Ricard ». Il est en travaux, et ce n’est pas l’heure des visites, mais il est magnifique !

Monastère Shéchèn
Monastère Shéchèn

Grâce à Pasang, le frère de Nima, on est « initiés » au bouddhisme, ou au moins aux grandes idées : ne pas succomber aux 3 démons (ignorance, colère, désir) dans les émotions, le détachement de soi, toujours agir pour les autres… Que j’aime cette façon de penser !

Pasang
Pasang nous explique les grandes idées du Bouddhisme

Il nous emmène aussi visiter une école de tankas. Ouahou ! Les détails ! Les Tankas, ce sont des toiles peintes, suivant des modèles très précis. Il faut des années de pratique pour passer d’élève à maître… Cette finesse !

Boudhanath et les environs
Boudhanath et les environs

On y retrouve entre autres les deux roues, celle du Temps (ou de la Paix, celle que j’ai choisie à Durbar Square), et celle de la Vie, avec le démon qui la tient dans ses griffes.

Boudhanath et les environs
La Roue de la Paix
Boudhanath et les environs
La Roue de la Vie

Les paroles de Satisfied Mind (avec la voix de Jeff Buckley, bien sûr 🙂 ) ont résonné dans ma tête en entendant la description de cette roue : tu n’emporteras avec toi en quittant ce monde ni richesse, ni amitié, que ton karma…

Dernière étape autour du Stupa :

Derniers jours à Katmandou

Le patron de cette boutique de bols chantants est super sympa, prêt à trouver le bol idéal pour chaque personne, il prend vraiment le temps de discuter avec chacun, et nous propose les vrais, de ceux qui résonnent longtemps et qui font du bien…

Derniers jours à Katmandou
Et ce smile 😀

Allez, une dernière petite anecdote pour la route : le soir avant le départ pour Pokhara, on ressort voir le Stupa de nuit (les autres ne l’avaient pas encore vu). Je discute alors avec une nonne, qui me demande d’où je viens. Je réponds « France ! » Elle me dit « Me, Hong Kong! » Alors je lui dis que ma famille vient de Meizhou. Elle me répond « Me too!! » Ça valait bien une photo 🙂

avec une nonne qui vient de Meizhou aussi !
Une cousine lointaine ? 🙂

Toutes les photos de Katmandou ici.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s