Journée de repos, petite histoire… – le 10 octobre 2009

Samedi 10 octobre 2009, 15h51 : comme mercredi dernier, aujourd’hui, on se repose. Les deux jours de balade ont bien fatigué Mémé, et de toute façon, il fait beaucoup trop chaud pour sortir.

Ce matin, je suis allée faire du vélo avec Joseph, on est allés assez loin pour voir un parc, « le parc de l’Amiral » ils l’appellent :


Joseph avec l’Amiral

du Taï Chi

Lever du soleil, pénards…

Ensuite, on est allées avec Mémé faire un tour au supermarché en face, j’ai trouvé des baguettes, des chaussettes, des bonbons…

et on s’est baladées un peu tout autour.

Ce midi, on a mangé un plat « fortifiant », qui s’appelle Kéi Tsiou. C’est du poulet (Kéi) avec de la « boisson » (Tsiou), de l’alcool quoi. Alors, bon, on me dit que l’alcool s’est évaporé, donc je goûte… Mais trouve ça quand même fort… ben c’est NORMAL !!! ce qu’ils te disent pas qu’il y a aussi, c’est un taaas de gingembre !!! tu m’étonnes que ça fortifie !! Cela dit, c’est super bon, faudra que je tente !
Sinon, comme c’est calme, j’en profite, j’écris un peu ici des trucs qu’on m’a raconté…

Avant, les parents chinois à la Réunion voulaient que leurs enfants fassent leurs études en Chine. Donc en 1948, le père de Julie a envoyé tous ses enfants (les 14 !) en Chine, dans une ville sur le littoral (San Théouh) pour qu’ils apprennent le chinois, la culture chinoise, etc… Mais juste après, il y a eu 1949… Et les parents sont venus rechercher leurs enfants, pour les « sauver » du régime communiste. Pour la petite histoire, il y avait 2 bateaux qui devaient faire la liaison Chine-Réunion, et Julie et ses frères et sœurs devaient prendre le deuxième : plus grand, plus classe, leurs parents avaient les moyens. Mais (et je sais que ça peut paraître insensé pour les… je ne sais même pas, surtout que c’est la deuxième histoire de la sorte en deux messages de blog, mais voilà, certains y croient. On ne sait pas pourquoi, mais c’est comme ça, certaines choses sont vraies, arrivent réellement…) donc : mais après avoir demandé conseil aux sœurs, le père décide de faire voyager tous ses enfants dans le premier bateau, même s’ils se retrouvent au fond du bateau, sans espace, pour un long voyage inconfortable. Et il a bien fait : le deuxième bateau n’est jamais parti… Ce qui est arrivé à ceux qui devaient le prendre ? Je n’ai pas eu de réponse précise. Juste on m’a rappelé (ou plutôt appris, mais ça avait l’air tellement « habituel » pour eux de le raconter) que le gouvernement chinois pouvaient aller jusqu’à forcer des enfants à tuer leurs parents devant eux, avant de les tuer aussi… Après, savoir si les deux histoires sont liées, ou si c’est un souvenir qui est remonté pendant la conversation, je ne sais pas…

Voilà, je crois que ça sera tout pour aujourd’hui…

Plus tard : on est sortis se balader un peu en ville… Toujours ces motos ! Je peux passer des heures à les prendre en photo je crois… Petite sélection…


pousse-pousse

en rentrant de l’école


cette photo me fait penser à… Tintin !


oups ! ils vont trop vite, ils sont sortis de l’écran…

Et on a fini la journée par une balade dans une des plus vieilles rues de Moyan…

le reste des photos de la journée ici !

Chine 2009