London trip – 5-7 mars 2010 – Part 3

Troisième… Et déjà dernier jour à Londres ! que ça passe vite… Pour ne rien en perdre de la journée, debout tôt ! enfin, on a dû se lever vers 8h… (j’avoue qu’à force d’avoir attendu autant pour l’écrire, je ne me souviens plus…) et on en a fait des choses aujourd’hui !

tout d’abord, direction Notting Hill… Ahhh Notting Hill, ses maisons de couleur, ses double-decker qu’on prend à l’arrache juste pour dire qu’on en prend un, ses petits-dej où on en profite pour faire des cartes postales, ses boutiques à touristes, son beau temps, tout bien quoi 🙂

à peine le temps de finir le p’ti dèj’ et on se dit déjà que si on veut avoir le temps d’aller à Camden town, il faut qu’on se bouge… Et nous revoilà parties dans les métros, pour débarquer… Dans un monde tellement différent !! Passer de Notting Hill à Camden Town, c’est un peu comme faire le grand écart en terme de style 😉


comment ça, il pleut à Londres ?

Assez fan de leurs sièges pour déjeuner… Dommage, il n’y en avait plus deux de libres à côté ! du coup, on se pose dans l’herbe…

On a à peine le temps de finir le tour qu’on se dit déjà qu’on doit retourner dans Londres. Et oui, j’avais promis à Aurélie (une ancienne collègue) qu’on se verrait quand je viendrai à Londres, et ça m’a fait bien plaisir ! c’était bizarre de se voir en dehors du boulot, et encore plus à Londres ! Et oui, les gens changent de boulot parfois, mais ce n’est pas une raison pour perdre contact ! Et voilà, le temps de boire une bière et c’est déjà l’heure de rentrer en France…

Bon, et en rentrant, on écoule nos dernières livres… bah oui, hein… 😉

Célia, on remet ça quand tu veuuuux !!! (j’sais, j’l’ai déjà dit à l’époque, merci le boulot et les gens qui se marient qui ne me laissent pas mes week ends 😉 )

Toutes les photos de London ici 🙂

Dave Matthews Band – London trip – 5-7 mars 2010 – Part 2

On arrive donc vers 16h30 à North Greenwich, et après s’être demandées pendant tout le trajet comment on allait faire pour trouver la salle, on ne se pose plus de question : cet endroit est DEDIE à la musique, j’ai eu l’impression d’arriver à Disneyland à Paris, j’veux dire avec le métro qui arrive directement dedans ! des restos, des boutiques, une expo, des musées, tout tourne autour du… divertissement disons. et dès qu’on passe les portes, on tombe sur le merchandising… Bah ouais, mais comme c’est pour Dave Matthews Band, on ne résiste pas !

Que je vous dise quand même qui est le Dave Matthews Band… Y’a 10 ans à peu près, par sérendipité (ouaouh, j’ai réussi à caser ce mot !!!), bien que je ne savais pas ce que ça voulait dire à l’époque, et à force d’écouter du rock (Jeff Buckley, Radiohead, Silverchair, Skunk Anansie, Placebo, Smashing Pumpkins, K’s Choice et autres groupes de rock plus ou moins connus, dont on se souvient plus ou moins…), on a fini par tomber sur ce groupe : a priori rien de bien exceptionnel, si ce n’est la composition du groupe : ils sont 5, avec comme d’hab un chanteur-guitariste, un bassiste et un batteur… Oui, mais voilà, les deux autres sont saxophoniste et violoniste !! et ça ENVOIE !!! le chanteur (Dave Matthews) a une voix bien caractéristique et des textes qui calment, le bassiste (Stefan Lessard) sait trèèès bien ce qu’il fait, le saxophoniste (Leroi Moore) est magique dans ses solos, le violoniste (Boyd Tinsley) est un virtuose (un violon électrique !!!!) et puis bien sûr, le batteur, Carter Beauford… !! Ah Carter, le meilleur batteur du monde pour moi ! OK, on va me sortir « ouéé mais le batteur de Dream Theater » etc, mais alors voilà, moi ce que je voudrais dire, c’est que : ok, la technique tout ça, c’est une chose, mais une batterie qui sonne, qui groove, qui FAIT la musique… :love: !!!! le premier album à faire le tour dans la bande de potes qu’on était est « before these crowded streets« , « vieux » de 2 ans déjà à l’époque. On découvre un punch, une atmosphère bien particulière, avec Don’t Drink The Water, Pig, Halloween, The Last Stop… puis on les découvre en live, ok en « piraté » mais allez trouver un album live de Dave Matthews Band à la Réunion en 2000 vous !! et puis, c’est bon, j’me suis bien rattrapée avec eux, puisque depuis, tous les CD, DVD, lives etc que je trouve, j’achète… Bref, tout ça pour dire, qu’en plus, sur scène, on ne peut être que soufflés par leur prestation !

Mais attendez que je vous raconte ça, un peu plus loin… Voilà, donc comme ils sont américains et rarement en tournée en Europe, on ne voulait pas les rater ! Déjà, l’année dernière ils étaient venus, et avaient cette fois-là accepté de s’arrêter en France, à Paris même, à l’Olympia ! On se demandait avec Célia (qui était montée exprès de Lyon !) comment ils allaient faire pour faire rentrer tous les fans, vu les concerts qu’ils ont pu faire, à Central Park entre autres… On avait donc pris nos places à l’avance (en décembre…Pour un concert en juillet…) et on a bien fait, puisqu’évidemment l’Olympia était plein à craquer… d’américains et de canadiens !!! avec les 2 jeunes qui avaient fait une année d’études aux states, on devait pas être beaucoup plus d’européens, et encore moins (c’est logique…) de Français… !

Enfin, revenons à notre concert Londonien (pour le coup, on avait pris les places en octobre…Pour le concert en Mars !). On est donc arrivées biiien en avance, et après avoir acheté 2 T-shirts (entre autres…), nous voilà à faire la queue à l’entrée de la salle. de 17h à 18h30. Ca va finalement ça n’a pas été trop long, et en rentrant, on se rend compte qu’on est à… 2 m de la scène !!! trop bien !! on n’a que 2 personnes devant nous (pourquoi faut-il que ça soient des grands ?…) et youhouuuu c’est partiii !! 19h, début de la première partie, Dave Matthews himself on stage pour introduire le « groupe de p’tis gars qui viennent du même endroit que moi, Brooklyn New York, ya know ! » : Alberta Cross (Support Act ?…. :p ) qui a bien emballé Célia. J’avoue que j’ai eu du mal à me concentrer, j’avais trop besoin d’aller aux toileeeeettes ! donc remonter tout le flot de gens, faire la queue, retraverser tout le monde pour retrouver ma place tout devant, euuh ça m’a un peu perturbée sur Alberta Cross… Bref ! Faudra lui demander son avis à elle :p

20h05… pile à l’heure… 7 ombres arrivent sur scène, puisqu’ils sont accompagnés de Tim Reynolds (guitare) et Jeff Coffin (cuivres). Et Rashawn Ross, qui depuis la disparition de Leroi Moore en 2008, assure (et c’est rien de le dire !) au saxo, et plus largement, aux cuivres. 25 000 personnes (ah oui, parce qu’être à 2 m de la scène c’est une chose, ms savoir que derrière soi il y a près de 25 000 personnes, c’est énorme aussi !!) se mettent à crier de joie de les voir enfin arriver !!!

Dave prend sa guitare et… le silence se fait presque…

Ca a l’air calme, hein… Pas de quoi remuer 25 000 personnes… Pourtant, à la fin de Still Water, je me retourne, et demande à Célia « t’es prête ? »… Le temps de le dire et …

yeeeee-aaaahhhh !!!! Purée si ça commence comme ça, on va jamais tenir tout le temps du concert !!!!! c’est… PUISSANT ! D’ailleurs, à peine le temps de dire bonsoir et s’enchaînent Lying In The Hands Of God (dedicated to LeRoi…) et Shake Me Like A Monkey.

Dave fait une pause, et demande au public quelle est la chanson suivante… Chacun y va de son envie, et puis il se retourne et dit à Rashawn Ross « commence, allez, c’est toi qui choisis… » et c’est parti pour un Sugar Will, tout en douceur au début, pour évidemment monter en puissance, comme à chaque chanson… ! En fait, c’est assez compliqué d’expliquer l’intensité de ce concert… bon, pour donner une idée (mais faut connaître le groupe), la suite de la set list c’était :

You Might Die Trying
Funny The Way It Is
Seven

Puis d’un coup, tiens, ils font plus rien sur scène… Ah si, ils regardent tous Stefan, qui commence à s’amuser avec sa basse… Ah mais oui, mais quand il fait ça, c’est pour faire une intro à… Crush !! youhh!! so goood!!

puis la suite du concert :
So much to say => Ants Marching (Carter tape tellement fort qu’on croit presque que ça vient de l’intérieur de nous…)
Space man => Corn Bread
You And Me
Time Bomb
Stay (wasting time)

…Tout ce temps là, on a l’impression de ne pas toucher terre, de planer !


Boyd, Dave, Carter et Stefan


Dave, Stefan et Boyd

C’est pour ça, finalement, c’est assez compliqué de décrire l’état dans lequel on se trouve à un tel concert… Le groupe vient à peine de sortir de scène, et c’est parti pour un rappel de folie !!!

Finalement, Dave revient, tout seul, avec une guitare… à 12 cordes pour nous faire un Baby Blue à tomber… 🙂 ❤ les autres le rejoignent, une guitare saturée (Tim, évidemment), et c’est parti pour une reprise musclée de Sledgehammer de Peter Gabriel!!! et pour finir en beauté, et pile dans le timing prévu, Jimi Thing !!

A la fin, comme à son habitude, Carter balance des baguettes dans le public… Oui, bon, chui trop p’tite laisse tomber, mais j’aurais vraiment aimé en avoir !… Pfiou…!!! … … … Il est 22h45, on doit sortir de la salle, revenir à la réalité, arrêter le moment de rêve qu’on vient de connaître… Fiou, que d’émotions pendant ces 2h45 de concert ! Indescriptible ! …

D’ailleurs, pas grand monde ne parle, et dans le métro, on entend, par ci par là des « Sexy MotherF*er Shakin’ that *ss,Shakin’ that *ss » que Dave aime bien sortir au milieu de Jimi Thing… Et qui donne à tout le monde envie de danser 😉

On pensait sortir après le concert, mais on est toutes les 2 complètement lessivées après ça !! donc on se décide à aller se coucher, pour pouvoir profiter de la journée du dimanche…

Bon, juste pour l’anecdote : on rentre TOTALEMENT CREVEES à l’hôtel, et ben non, on peut pô rentrer dans nos chambres… Pourquoi ? Nos cartes sont démagnétisées ! si ça c’est pas du manque de bol. On monte, on essaie, toutes les 2, rien ne fonctionne. On redescend, on demande de remagnétiser les 2, rien non plus. On re-redescend (ça commence à énerver un peu quand même…) et là, on nous dit que quelqu’un va monter avec nous. Et c’est là (EVIDEMMENT !) que nos pass refonctionnent. Sinon, c’est pas drôle !! Allez, une bonne nuit, demain on a encore pleins de choses à visiter !

London trip – 5-7 mars 2010 – Part 1

Bon, ça y est, ça sent définitivement le réchauffé cette histoire, alors je me lance…
Donc, ça date déjà de début mars, mais le temps passe tellement vite ! On est parties, Célia et moi, pour un week end un peu hors du temps – ce qui arrive souvent quand on part de chez soi, non ?… London here we are!! – we were at least.
Déjà, partir plus tôt du taf pour pouvoir prendre le train, c’est chouette ! ensuite, arrivées le vendredi soir après plus de 3h de train – mais une heure de décalage horaire dans le bon sens pour le coup – on pose nos affaires à l’hôtel, et on part à l’aventure dans Londres, avec comme but pour la soirée : Soho ! On décide pour la soirée de ne pas prendre de tickets de métro, on n’a pas l’intention d’aller bien loin…
On marche donc le nez en l’air, curieuses de tout : des voitures qui ne roulent pas du bon côté, les double-decker, les taxis londoniens, les affiches pour les comédies musicales, les gens dans les pubs, on en prend plein les yeux !

à tel point qu’on ne regarde pas où on va, où on met les pieds (oui, ça peut jouer des tours… 😉 ) et que d’un coup, on a re regardé la carte, et on était à Pall Mall ! En étant parties de Euston, on a fait un bon bout de chemin, en passant par Leicester Square (et sa prononciation impossible), Picadilly Circus (et ses grands panneaux lumineux et ses trottoirs),

le british museum, soho, etc… une bonne balade nocturne impeccable pour prendre un peu l’ambiance ! On a fini par se poser dans un pub aussi, à minuit. Le temps de commander deux bières – « Hi, two pints S’il-vous-plait » – et il est déjà l’heure de sortir du pub ! ils nous mettent dehors, on finit nos pintes et on rentre se coucher : notre programme pour demain est simple : départ à 9h, petit dèj dans London et après groossse balade !

Le lendemain, on arrive à se réveiller, même moi je suis étonnée : ça doit être l’exitation de la journée qui s’annonce : Londres + Dave Matthews Band ! On prend le métro pour la première fois, direction London Bridge : dès la sortie du métro, on trouve un p’ti endroit impeccable pour un petit dèj ! serveuse sympa et tout, on a bieeen mangé… !

ensuite, on a fait nos touristes de base : avec les appareils photos, Tower Bridge, Tower of London… puis direction Waterloo, London Eye, Big Ben, Buckingham Palace, Trafalgar Square…

Comme on était juste avant le 10 mars, on a vu un défilé pour le Tibet.

On est allées faire des tours dans des p’tites boutiques avec des cartes de voeux marrantes, des tasses etc.

❤ cette carte 🙂

et on a fini dans un pub pour un Fish’n’Chip’s ! Bon, quand je suis allée commander 2 beers and 2 fish’n’chip’s, elle m’a demandé ma carte d’identité, juste pour être sûre que j’ai le droit de commander une bière… C’était rigolo !

Et on est rentrées à l’hôtel, en passant bien sûr par Covent Garden, où on a vu les fameux spectacles de rue !

bon, le temps de se changer vite-fait, poser nos sacs, prendre les places de concert, et direction North Greenwich pour le O2 ARENA !!! il est 16h quand on part de l’hôtel, exactement ce qu’on avait prévu… On allait voir quoi ? On allait voir eux !!!!!! (la suite demain, promis ! 😉 )

Avant les vacances…

ça fait quelques mois que j’ai rien posté ici… Non pas qu’il n’y a pas eu de photos, plutôt qu’il n’y a pas eu de temps pour les partager sur ce blog… Pour ceux qui suivent sur http://flickr.com/photos/marie_astier vous en reconnaîtrez qui sont sorties il y a un moment déjà :

en hiver dernier déjà, en allant au boulot un matin :

(nikon coolpix P5100)

puis en Mars, depuis l’achat d’un certain 50mm f.1,4…

(nikon D90 + AF-S NIKKOR 50mm 1:1.4G)

Une petite balade dans Paris mi-avril… Sous un ciel tout gris hélas…

(nikon D90 + AF-S NIKKOR VR DX 18-200 mm f/3.5-5.6G IF-ED)

Et déjà, on est fin avril, au concert d’Ousanousava au New Morning ! avec en première partie Zoréol, un mélange créol-zoreil pour un bon son bien maloya :

(nikon coolpix P5100)

et ensuite, Ousanousava… craz un maloya dan la fré de Paris, y’a que ça de vrai !

(nikon coolpix P5100)

Fin mai, la météo est enfin au beau, même en région parisienne (ici, entre Boulogne et Saint-Cloud, la vue sur la Défense)

(nikon D90 + AF-S NIKKOR VR DX 18-200 mm f/3.5-5.6G IF-ED)

Puis un soir, début Juin, pour fêter l’été qui va arriver…

(nikon D90 + AF-S NIKKOR 50mm 1:1.4G)

Et maintenant que j’ai de la famille à Nantes, j’ai pu un peu découvrir en juillet… qui a dit qu’il faisait pas beau en Bretagne ? Qui a dit que Nantes n’était pas en Bretagne ? Une photo du chateau des Ducs de Bretagne, à Nantes, sous un ciel bleu…

(nikon D90 + AF-S NIKKOR VR DX 18-200 mm f/3.5-5.6G IF-ED)

10 jours après, c’étaient vacances à Lyon ! avec Christophe et Célia, de quoi bien se reposer se dépenser ! 🙂

(nikon D90 + AF-S NIKKOR VR DX 18-200 mm f/3.5-5.6G IF-ED)

Le 21 juin, contrairement à Ours dans son cafard des fanfares, moi j’aime toujours la musique !! et surtout dans les Rues de Paname, sur les Marches de la Place des Grands Hommes… ! que c’est agréable de se balader avec des potes dans Paris, en écoutant de la bonne musique pour ce premier soir de l’été… 🙂

(nikon D90 + AF-S NIKKOR VR DX 18-200 mm f/3.5-5.6G IF-ED)

Ah les vacances !! ou en tout cas un aperçu, ce week end début août dans le Sud ! (bientôt les photos du mariage…)

(nikon D90 + AF-S NIKKOR VR DX 18-200 mm f/3.5-5.6G IF-ED)

Ca sera tout pour le post « bilan », je vous fais un post « Mariage de Bulma et Kiri » (Civil et Religieux), un post « mes petites vacances » et un post « la Belgique » dans la foulée, et ensuite, je paaars en vacaaaances !!!!

le Festival BD de Cluny

Les 22 et 23 mars derniers a eu lieu le 10è Festival BD de Cluny, organisé par les étudiants de l’école d’Arts et Métiers ParisTech du centre de Cluny. Cet événement s’est déroulé dans l’abbaye de Cluny, sous la neige (qui a fondu sur la photo, certes…)

et dans le froid !

Malgré tout, les auteurs et le public sont toujours au rendez-vous depuis 10 ans, pour une série de dédicaces, toutes plus belles les unes que les autres

Avec Christophe Alliel comme parrain cette année 🙂

qui avait fait l’affiche du festival (avec Sébastien Brunet, son coloriste) :

Allez visiter son blog : http://chrisfire.canalblog.com/
toutes mes photos sont ici : http://larzen118.jimdo.com/080322-festbd.php
et sur le site du festival là : http://bdcluny.gadz.org/

A l’année prochaine pour de nouvelles aventures BD-èsques !

Merci à tous les auteurs pour leur bonne humeur et leur sympathie. 🙂