Monument Valley, Mesa Verde – le 24 juillet 2015

On plie une dernière fois la tente ce matin. Pendant qu’on finit le petit-déj et de recharger nos téléphones, je discute avec nos voisins : un couple de français et leurs deux (grands) enfants. En fait, je commence en demandant si je peux recharger les batteries de mon appareil photo (oui parce que, qui est parti sans l’adaptateur ? ah bah bravo :p ) puisqu’il a une multiprise française… Il nous raconte alors qu’ils viennent aux Etats-Unis tous les ans pour les vacances, avec leurs tentes (on les avait repérés avec leurs tentes quechua aussi !), leurs chaussures de rando, et qu’ils sont là pour 5 semaines (oui, bien sûr, ils sont profs 🙂 sans jugement aucun, hein, juste que pour pouvoir prendre 5 semaines à cette période de l’année…)
On recharge la voiture, et hop, direction Monument Valley ! La route nous parait très longue et très monotone cette fois, et à part deux ou trois chiens de prairie, et la question de « où habitent les gamins qui sont censés aller aux bus stops au milieu de nulle part pour l’école ? », on ne remarque rien de particulier. Du vrai grand vide. On sait aussi qu’on va vers le mauvais temps (parce que pour le coup, on n’avait pas de montagnes pour le cacher ou quoi !) et c’est dans ce temps-là qu’on arrive à Monument Valley, à la limite entre l’Utah et l’Arizona. Ces « buttes » (inselbergs) se voient de très loin aussi !
Monument Valley se trouve également en territoire navajo, donc le pass annuel pour les parcs nationaux ne fonctionne pas. Enfin, c’est pas ça qui va nous arrêter ! on part uniquement pour une petite rando, parce que les grandes il faut forcément un guide, et puis le temps est vraiment plutôt menaçant…

Monument Valley, couvert...

L’avantage de ce temps, c’est que le soleil ne nous brûle pas ! le plus gros inconvénient pour moi (ou du moins c’est ce que je crois à ce moment là !) c’est que le ciel est beaucoup trop blanc pour faire des photos ! Du coup il n’y en a pas énormément.

Monument Valley

Wildcat trail !Monument Valley

C’est sportif les remontées dans le sable ! on remonte trempées, non pas de pluie mais de transpiration (glamour, hein !). Une fois dans les voitures, on va vers le chemin non pavé cette fois, qui commence à sillonner entre les « buttes ».

Monument Valley

Bon, il fait vraiment pas beau, et on va plutôt reprendre la route pour notre prochaine étape. En plus (hélas… ceux qui me connaissent savent…), une migraine commence… même avec les lunettes de soleil la lumière est trop intense (c’était ça le coup des photos que je pensais ratées !), et je m’endors presque immédiatement… Pour que Tina ne s’endorme pas elle aussi (ça ferait désordre, au volant !), je lui mets We Are The 90’s ! Du coup, je ne suis pas super présente, mais j’entends bien qu’elle chante et danse sur tous ces tubes de nos années collèges (Zis is ze ritheum of ze naïte ! – même pas vrai en plus, Tina ne sait pas faire un mauvais accent anglais !) et on arrive à Mesa Verde dans l’après-midi. Je vais quand même aller visiter ce parc ! Tina en profite pour s’endormir (la fin du road trip est dure pour nous deux hein !) et je découvre donc ces maisons troglodytes des pueblos qui vivaient là avant.

Spruce Tree House in Mesa Verde

Maisons troglodytes (Spruce Tree House) à Mesa VerdeMaisons troglodytes (Spruce Tree House) à Mesa VerdePlutôt que de faire le tour, les pueblos descendaient directement de cette paroi

On reprend la route, et la migraine ne m’a pas vraiment quittée : je resomnole pendant toute la route jusqu’à Pagosa Springs, sauf pour cette photo…

Coucher de soleil...

On dîne à Pagosa Springs dans un restaurant mexicain. Pas de bain pour nous ce soir, j’ai vraiment pas la force !
On fait la route jusqu’à l’hôtel de nuit au milieu de la forêt, avec les phares des gens en face, et surtout, les biches sur les côtés de la route, attirées par les lumières… Pas simple comme conduite !
On s’endort presque sans même allumer les lumières à l’hôtel…
Toutes les photos de Monument Valley, de Mesa Verde et d’autour de Pagosa Springs.
Publicités